Chronique de fin de vacances

Bonjour, bonsoir à tous !

L’année dernière j’avais fait une chronique de rentrée.

Pour changer un peu, cette fois, et une fois, je vous propose une chronique de fin de vacances.

Comme dirait Florent Pagny dans « La folie d’un ange » « Et qu’est-ce que ça change ? »

Rien !

Les vacances sont terminée ou presque.

Il est temps de retourner faire des arabesques, à son voisin, à son patron

Sans passer pour une con.

Après la chaleur des plages ou la fraîcheur des montagnes (pour les plus chanceux)

Place à métro, boulot, dodo

Ce terrible cercle vicieux.

Qui se fiche pas mal de la météo.

La fin c’est le 3 (Pour certains c’était le 27)

Que tu me crois ou non

Que tu sois de Troyes ou de Sète

De Blois ou Besançon

C’est la fin de la fête.

Petit déjeuner à 6 du mat’

Déjeuner avec sa bande avant les maths

Dîner avec papa, maman, ce soir c’est pâtes.

Comme l’année passé

Peu de chose ont changé

Steve a un nouveau job, Philippe et Morris taffent toujours ensemble, pour François le changement c’est maintenant !

Quoi que… Depuis que Macron est en marche

Le PS c’est SOS

La rentrée ce sont des rires, des pleures, des rigolades et incartades

Des retrouvailles, des accolades,

Des angoisses, des angles droits et des cours de droits

Des adieux douloureux,

Des « au revoir » pleins d’espoir.

Adulte ou enfant.

Petit ou grand.

Nous redoutons tous, plus ou moins ce moment.

Devoir serrer la main au patron, les interminables réunions, les gros cons.

Il y a aussi et heureusement des sources de satisfaction.

Les récréations, les échanges de bonbons,

les blagues de Momo, les seins de Véro.

La nouvelle maîtresse, la nouvelle stagiaire

Les nouvelles tresses d’Agnès et la nouvelle étagère

Le soir pour rentrer chez soi il y a les retours en bus.

Les 20 minutes de marche en plus.

Vient le temps du goûter. Jus de fruits, chocolatine ou pain frais.

Il est déjà temps de passer aux devoirs. Tu sais que c’est ton devoir, tu sais que tu vas devoir faire tes exercices pour ne pas décevoir tes parents et ton professeur. Tu sais aussi que si tu ne les fait pas, tu vas devoir en faire d’autres en guise de punition. Il n’y a pas anguille sous roche c’est le tarif de l’addition. Tu t’applique donc, pour ne pas devoir les refaire. Il n’y a presque rien de pire que de devoir défaire ses affaires pour recommencer un exercice mal terminé.

Pour les CSP+ des problèmes en plus mais des frais en moins, depuis que Jupiter guide notre chemin.

Pour les mineurs des problèmes de santé. Lié aux rapports non protégés, aux fumées inhalés, aux mines dans lesquelles ils ont travaillé.

Pour les bodybuilders des problèmes de masse, trop faible ou trop lourde, potion magique dans la gourde.

Pour les décorateurs d’intérieur des problèmes de place.

Pour les stylistes des problèmes de classe.

C’est l’heure du dîner. JT ou TPMP

Même si Un (si) grand soleil vient l’illuminé

Ton Quotidien télévisuel n’est toujours pas chamboulé.

Un film, une série, une douche et au lit.

Demain une autre journée commence. Une nouvelle année recommence.

Jeune ou vieux ce n’est pas facile.

Junior ou seniors on est jamais tranquille.

Après le stress du brevet, le stress du Bac, celui de Parcoursup, de la licence et du Master on pense en avoir terminé.

Que neni il reste le stress du retraité.

Première ou dernière,

en entreprise ou scolaire

Début ou fin de carrière.

En retard ou en avance

Bonne fin de vacances.

Bill

Publicités

Une réflexion sur “Chronique de fin de vacances

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s