Critique: l’homme à la tête de chat

Note importante:

suite à un problème de sauvegarde j’ai dû recommencer presque intégralement l’article. Pour cette raison je l’ai coupé en 2. Cette première partie ne rentre (pas trop) dans le cœur du sujet, c’est plus, une opinion personnelle. La critique « littéraire » sera en ligne dans 2 semaines. Pour vous laissez le temps de découvrir le livre et pour vous proposer une analyse (plus) poussé et pertinente. 

Critique

Je vous ai parlé il y deux semaines d’un livre. L’homme à la tête de chat. Ou plutôt de son hauteur. Daniel Tahl. L’interview est à retrouvé sur ce lien .

Après les confessions de l’écrivain, je vous propose la critique du bouquin.

Pour rappel, l’homme à la tête de chat est un roman qui raconte une histoire vraie, celle de Daniel Tahl.

31431677_1960669534249893_6996290378433298432_n

Avant critique.

Cette critique est en deux parties distinctes. La première est une critique avant lecture. C’est à dire en se basant seulement sur la couverture, la 4e de couverture et quelques commentaires au hasard.

La seconde est une critique après lecture. J’ai terminé la lecture il y a peu mais je voulais faire les commentaires à froid.

Critique avant lecture.

Quelle belle couverture. Sobre, en relief et suffisamment énigmatique pour nous donner envie de se plonger dans ce roman de près de 300 pages.

La 4e de couverture est tout aussi énigmatique, même si elle laisse quelques indices sur le contenu du livre. Il est question de voyage, d’initiation…

Pour ma part je trouva ça tout aussi intriguant qu’intéressant.

Quand on se promène sur le web on s’aperçoit rapidement que les avis sont unanimes. L’histoire plaît. Est-ce l’auteur ? Le ton ? Ou tout autres choses ?

Réponse ci-dessous:

Critique après lecture

J’avais peur d’avoir du mal à rentrer dans l’histoire. Les propos seront-ils clairs ? L’accroche pertinente ?

Oui.

Contre toutes attentes j’ai assez vite accroché et je me suis laisser porté par les 50 premières pages en quelques heures à peine (même un peu moins).

Ensuite pris par mes autres occupations j’ai du, à regret, lâché un peu.

Deux choses m’ont fait reprendre rapidement la lecture. Je voulais savoir ce qu’il arrive aux personnages. Et j’avais peur d’oublier des éléments important si je délaissais le livre trop longtemps.

Ce ne fut pas le cas et lors de ma reprise, page 51, quelques jours plus tard, je n’avais rien oublié.

Vous allez me dire, « Tu gratte la surface mais tu ne nous en dis pas trop sur le livre »

C’est volontaire. Je vous en dis plus plus-bas mais je ne veux pas me risquer à spoiler l’intrigue ou un événement important.

D’ici quelques semaines, quand vous serez susceptible d’avoir comme moi dévoré le livre, je vous proposerai une critique/résumé, avec spoilers.

Aujourd’hui mon objectif est de vous donner envie de découvrir le livre. Sans trop en dévoiler.

img de couverture lhtc

Reprenons.

L’homme à la tête de chat est un parcours. Un chemin de vie. C’est la vie d’un homme qui aurait pu être moi, qui pourrait être vous ou qui sera peut être un ami, une connaissance.

A travers les mots et les poèmes de Daniel, nous suivons son histoire atypique. Parfois semé d’embûches. Ce qui nous fait accrocher (ou rapidement reprendre) c’est de vouloir savoir ce qu’il va arriver au héros et surtout comment cela va se terminer.

Tout commence comme une histoire normal, d’un enfant banal, élevé par sa mère.

Et puis deux événement vont venir bousculer la vie paisible que menait cet enfant, voué à devenir informaticien.

Le premier la découverte d’un livre particulier, sur l’ésotérisme ( Si vous ne connaissez pas ce mot je vous invite à lire l’interview ici) Ce livre sera une sorte d’electrochoc (c’est comme cela que je l’ai perçu) qui va changer quelque peu son quotidien.

Le deuxième est la rencontre de celui qui aura (et a toujours) une place très importante dans sa vie, le dénommé Chin. Cet enfant, du même age que Daniel, lui ouvrira les yeux sur un monde qu’il ne connaissait que trop peu du fait d’une mère aimante et un peu (trop?) protectrice.

La suite, je vous laisse la découvrir en vous procurant le livre et je vous la détaille dans 2 semaines dans un article consacré aux événements marquants et à l’analyse de ce roman.

Conclusion:

J’ai bien aimé ce livre. C’est un style que je ne connaissais pas. Ou en tout cas je n’étais jamais allé au bout. Par à priori, manque de temps ou parce que je pensai que ça n’allait pas me plaire.

Je conseille ce livre à tous. En particulier si vous vous posez des questions sur votre avenir, si vous n’êtes pas sur de vos choix. Ce livre vous fera grandir en même temps que vous progresserez dans la lecture. Il vous fera aussi comprendre que vous n’êtes pas le(la) seul(e) dans cette situation.

Je vous conseille aussi ce livre si vous aimez l’aventure, car ce récit initiatique vous transportera. L’entrée en matière est abordable et entraînante car elle parle d’un quotidien banal, que vous avez peut-être vécut ou que vous êtes entrain de vivre. Une fois entrée et impliqué dans cette histoire, vous n’avez plus qu’a vous laissé emporter par les mots et les poésies présentent au début de chaque chapitre .

Alors bonne lecture !

 

Information importante

J’ai beaucoup de travail avec Selponie en ce moment donc un peu moins de temps pour les articles mais promis, dès fin juillet, je m’y remet.

Ali

Publicités

Une réflexion sur “Critique: l’homme à la tête de chat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s