Je veux être infirmière 1/3

Interviews: portraits croisés

Cette semaine je vous propose des interviews sous forme de portraits croisés.

Elles auront pour thème le métier d’infirmière et plus précisément sur les études. Mimine, Alouette et Manon ont répondu avec gentillesse et humour, à quelques questions sur leur formation, leurs envies, leurs peurs et plus encore.

Mais avant, petite présentation:

Les études:

En France, les études en soins infirmiers se déroulent dans des IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmiers). En Belgique, deux types d’études sont actuellement organisées :

  • Le baccalauréat en soins infirmiers : organisé dans les hautes écoles d’une durée de 4 ans.
  • Le brevet d’infirmier(ère) hospitalier(ère) : organisé dans l’EPSC (enseignement professionnel secondaire complémentaire): durée 3 ans et demi.

Les deux formations répondent aux prescrits européens. Accessible après le bac et la réussite au concours d’entrée, au terme de trois années ces cursus permettent aux étudiants d’obtenir le diplôme d’État d’infirmier et le grade de licence (BAC +3). La profession d’infirmier possède son Ordre professionnel (l’Ordre National des Infirmiers) et dispose depuis novembre 2016 de son propre Code de Déontologie. En France, il existe trois spécialisations accessibles avec le diplôme d’État : anesthésiste, de bloc opératoire, puéricultrice. L’infirmière peut également évoluer vers des fonctions d’encadrement, de management ou d’enseignement en devenant cadre de santé.

En chiffres:

640 000

C’est le nombre (arrondi) d’infirmiers / infirmières (2016)

-

109 925. C’est le nombre exerçant en libéral

-

528 323 dont 322 996 en exer­cice hos­pi­ta­lier. C’est le nombre de salariés

-

9,1 infir­miers pour 1000 habi­tants en France

-

La part de femmes parmi les infir­miers est fortement supérieur (88 %) et est restée stable au cours de la der­nière décen­nie.

-

20% ont moins de 30 ans, et 22% plus de 50 ans.

-

19 074 infir­miers(ères) pué­ri­culteurs (trices) ;

-

9 709 infir­miers anes­thé­sis­tes ;

-

7 225 infir­miers de bloc opé­ra­toire ;

-

9 307 cadres de santé ;

-

423 infir­miers cadre de santé publi­que ;

-

5 995 cadres infir­miers ;

-

730 cadres infir­miers psy­chia­tri­ques.

Les infir­mières exer­cent majo­ri­tai­re­ment à l’hôpi­tal public (49 %)

-

14 % dans le sec­teur privé),

-

21 % sont sala­riés non hos­pi­ta­liers d’une autre struc­ture (centre de santé, établissement pour han­di­ca­pés, entre­prise d’inté­rim, établissement sco­laire, etc.)

-

12 % en libé­ral

-

4 % sont sala­riés d’un établissement accueillant des per­son­nes âgées

Diplômé

Ce sont envi­ron 80 % des ins­crits qui obtien­nent le diplôme d’infir­mière d’État trois ans plus tard.

Et c’est d’elles que nous allons parler cette semaine, les futures ou tout juste diplômés. Car, avant de pratiquer il faut s’exercer.

t-shirt-femme-la-femme-parfaite-est-infirmiere.jpg
deparis.me ©

Aujourd’hui c’est Alouette qui passe sur la table d’interrogation*

*c’est comme la table d’opération mais avec moins d’hémoglobine et plus de dialogue

A/ Présentation :

Nom: Alouette

Age: 20 ans

ville d’étude: Cahors

Spécialisation souhaité. Pourquoi ? je n’en ai aucune idée pour le moment. J’espère que les stages m’aideront à déterminer le domaine dans lequel je veux travailler

B/ Interview sur le métier :

CI: Comment on devient infirmière ?

Alouette: Il faut passer un concours (épreuve orale et écrites) pour rentrer dans une école, il y a 3 ans d’études ensuite.

CI: Comment avez vous découvert ce métier ?

Alouette: J’ai 2 tantes qui sont infirmières, elles me parlaient de leur métier.

CI: Pourquoi ce métier ?

Alouette: Parce que j’ai envie d’aider les gens

CI: Depuis quand vous voulez le faire ?

Alouette: Depuis la seconde car j’ai pu faire un stage dans un hôpital et découvrir plusieurs métiers et c’est celui d’infirmière qui m’a intéressé.

CI: Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Alouette: C’est un métier très diverse car il y a de nombreux domaines (chirurgie, EHPAD, médecine, psychiatrie …), le contact avec le patients et c’est un métier où l’on travaille en équipe.

CI: Qu’est-ce qui vous effraie ?

Alouette: La charge de travail, les oublis ou les erreurs

CI: Quelles sont les exigences ?

Alouette: Certaines histoires de patients sont touchantes et les patients sont attachants. Ce qui est difficile c’est de garder la juste distance. Les exigences physiques sont la disponibilité et les horaires.

————————————————————–

CI: Vous apprenez quoi en cours ?

Alouette: Les cours sont assez variés, il y a l’anatomie/physiologie, la pharmacologie, le droit, les soins relationnels, il y a des travaux pratiques où on apprend les gestes techniques …

CI: Le cours le plus dur c’est quoi ? Pourquoi ?

Alouette: Je sais pas, ça dépend des personnes, pour ma part, j’ai du mal avec le droit et la pharmacologie comme c’est de l’étude pure …

CI: Le cours le plus simple ? Pourquoi ?

Alouette: Honnêtement, je sais pas, cela dépend aussi des personnes, après il y a des cours plus ou moins intéressants.

CI: Vous avez seulement de la théorie ?

Alouette: Non il y a la pratique aussi, c’est une formation en alternance donc il y a autant de cours que de stages, cela permet de pouvoir pratiquer pendant les stages.

CI: En cours c’est la concurrence ou l’alliance ?

Alouette: L’alliance.

CI: Lors des stages il vaut mieux favoriser l’observation ou la pratique ?

Alouette: Les 2 je pense, il faut pratiquer le plus possible mais on ne peut pas le faire si on n’a pas observé avant. (sourire)

CI: Le plus beau souvenir de stage ?

Alouette: En libéral, quand on a accompagné un patient en fin de vie.

CI: Le pire souvenir de stage ?

Alouette: Quand c’était très surchargé en chirurgie, j’avais du mal à trouver ma place.

CI: Le plus dur c’est la pratique, non ?

Alouette: Oui je pense

CI: Qui sont les patients les plus compliqués ?

Alouette: Je ne sais pas, cela dépend de la souffrance, de leurs histoires …

CI: Il faut sympathiser avec le patient ou garder ses distances ?

Alouette: Je pense qu’il faut les 2 pour que les patients soient en confiance et en même temps garder une distance pour les soins.

CI: Les meilleurs / Pires patients, ce sont les personnes âgés ou les jeunes ?

Alouette: Ça dépend des personnes, je pourrai pas dire parce que j’ai pas encore eu l’occasion de travailler avec les jeunes.

———————————————————————————————–

CI: C’est vrai que les infirmières se piquent entre elles pour s’entraîner ?

Alouette: Je crois pas, mais en stage une infirmière m’avait proposé de lui faire une prise de sang pour m’entraîner avant de le faire sur le patient.

CI: Docteur Maboul c’est le test final pour obtenir le diplôme ?

Alouette: (rire) oui ça serait drôle.

CI: Les frères, les sœurs, tout le monde devient un cobaye ?

Alouette: Pour sentir les veines simplement (sourire)

CI: La (petite) faute* à ne pas commettre mais que vous faites quand même parfois par erreur ?

Alouette: Piquer sans gants (parce qu’on nous le dit à l’école).

*l’erreur du débutant

CI: Les remarques sexistes c’est juste à la télé, non ?

Alouette: Non pas seulement

CI: Une infirmière c’est juste une fille en blouse blanche qui fait des piqûres, non ?

Alouette:

CI: Pourquoi c’est un métier de fille ?

Alouette: C’est un stéréotype, le métier se développe et il y a de plus en plus d’hommes.

CI: Les qualités pour faire ce métier ?

Alouette: L’écoute, l’empathie

CI: À la personne qui hésite vous lui diriez quoi pour la motiver ?

Alouette: De se lancer si ça lui plaît ou alors de faire un stage pour voir si ça lui correspond si elle hésite.

C/ Interview sur la personnalité

Mes activités sportives et/ou loisirs ? Piscine, danse

D, comme: Dilemme/Dilemme

Deux propositions, Un choix.

Ville / Campagne : campagne

Jour / Nuit : jour

Blouse verte / Blouse blanche : blouse blanche

Urgence / Grey’s Anatomy : urgence

Sang / sans façon : sang

Docteur Maboul / Monopoly : les 2

Piqûre / Acupuncture : piqûre

Agir / Comprendre : les 2 si possible

Panser / Penser : j’hésite, penser

———————

Dodo / Apéro : … les 2

Boire / Conduire : boire

Jeudi soir / Samedi soir : samedi soir

Danser / Chanter : danser

Beyoncé / Rihanna : Rihanna

Pepsi / Coca : aucun des 2

—————

Foot / Rugby : foot pour les règles plus simples

Tennis / Ping pong : tennis

Natation / Équation : natation

Netflix / Streaming : streaming

Chien / Chat : chien

Polka / Samba : samba

Chaque interviews est relié à une playlist* sur Selponie (www.spreaker.com/show/selponie)

Pour patienter vous pouvez écouter,

Le son de Selponie ici

*playlist à découvrir vendredi à 17h

Toujours dans cette série de portrait, retrouvez l’interview de Mimine, mercredi à partir de 9h30.

Source : Rapport DREES (avril 2015), Wikipédia, ECNAS Sainte-Elisabeth

5 réflexions sur “Je veux être infirmière 1/3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s